En Français

Angèle Christin a soutenu sa thèse en Sociologie à Princeton University et à l’EHESS en juillet 2014, après une scolarité à l’Ecole normale supérieure et un Master en Sciences Sociales à l’ENS/EHESS en 2006.

Elle s’intéresse aux phénomènes de quantification et aux mesures de performance, ainsi qu’à la montée en puissance des “Big Data” avec internet. Sa thèse, intitulée “Clics ou Pulitzers? Les journalistes web et leurs pratiques professionnelles en France et aux États-Unis,” porte sur le rôle des métriques web (“clics” et autres mesures d’audience) dans un secteur, le journalisme, dont l’avenir économique est incertain. A partir de méthodes ethnographiques et statistiques, la thèse compare la diffusion et la réception des métriques internet en France et aux États-Unis, deux pays où le champ journalistique a connu des évolutions différenciées.

Avant de commencer sa thèse, Angèle a travaillé sur un autre secteur où l’évaluation quantitative était présente: le domaine judiciaire, et plus particulièrement la procédure correctionnelle dite de comparution immédiate (anciens “flagrants délits”). Ce travail a donné lieu à la publication en 2008 d’un ouvrage à La Découverte, Comparutions immédiates: Enquête sur une pratique judiciaire.

En parallèle, Angèle a mené deux autres projets de recherche. Elle a conduit une analyse statistique des pratiques culturelles en France et aux États-Unis, en collaboration avec le Département des Études, de la Prospective et des Statistiques du Ministère de la Culture. Elle s’intéresse également à l’histoire des idées sociologiques et à leur circulation transnationale. En collaboration avec Etienne Ollion, elle a publié un Repères à La Découverte intitulé La sociologie aux États-Unis aujourd’hui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *